Qui a dit que le Forrest Yoga consistait à marcher dans la forêt et enlacer des arbres?

In Non classifié(e) by rso

Forrest Yoga? Ah, intéressant. Alors vous allez pratiquer dans la forêt et enlacer des arbres?

Je n’invente rien. Ce commentaire je l’ai entendu plusieurs fois quand j’ai annoncé autour de moi que je m’étais inscrite à une formation de Forrest Yoga.

“Oh, tu sais, il peut faire froid et humide à Berlin en septembre alors une salle de yoga sera un sanctuaire bien plus agréable pour la pratique”.

Telle était ma réponse à tous ceux pour qui la compréhension du Forrest Yoga était plutôt confuse.

A leur décharge, le Forrest Yoga, bien que très largement pratiqué au Etats Unis, semble encore relativement confidentiel en Europe. Mais c’est en train de changer à en croire la formation de 27 jours que j’ai suivie à Berlin en septembre dernier où plus de 70 yogis du monde entier étaient réunis pour se préparer à transmettre plus largement ce style intense tant pour le corps que pour l’esprit.

Petite intro pour vous donner envie de vous y mettre…

Le Forrest Yoga a été crée il y a près de 40 ans par Ana Forrest, une pionnière dans les domaines du yoga et de la gestion des émotions. Son charisme naturel et la modernité du style qu’elle a élaboré l’ont rendue célèbre au niveau international.

Son inspiration, elle l’a puisée dans des expériences de vie difficiles (maltraitance, addictions, épilepsie et dépression). Le yoga comme véhicule de liberation et de reconstruction basé sur l’apprentissage du corps, l’exploration de l’esprit et la maîtrise du souffle. Je simplifie ici à l’extrême mais son livre Fierce Medicine est très complet… et fascinant.

Le Forrest Yoga se fonde sur la tradition yogique ancienne à laquelle il intègre les connaissances contemporaines en matière d’anatomie et de physiologie, la science de l’alignement, ainsi que la conscience d’une relation étroite entre notre pratique sur le tapis et son impact sur notre vie quotidienne. On apprend à être authentique dans nos actes et paroles et factuel dans nos décisions de tous les jours.

Mais contrairement à ce que les écoles traditionnelles perpétuent, on ne chante pas de OM et on ne parle pas Sanskrit dans un cours de Forrest Yoga. En revanche, l’influence des Indiens d’Amérique auprès desquels Ana Forrest a vécu de nombreuses années est présente en toile de fond et ce mélange des cultures est vraiment captivant.

La pratique de fait idéalement dans une salle chauffée à 28-30°C pour accélérer la détente musculaire et travailler les postures en profondeur. Bien sûr, un autre avantage de la chaleur est l’élimination des toxines par la transpiration. Cela dit, 60 minutes de Forrest Yoga à température ambiante est également très bénéfique et il y a de fortes chances pour que vous y laissiez quand même quelques gouttes de sueur.

Chaque classe est placée sous le signe d’une intention ou d’un thème et pour ce qui est du séquençage, c’est un peu comme pour l’ascension d’une montagne. On commence en douceur puis, guidés par une respiration profonde et régulière, on se fraie un chemin vers le sommet (apex pose) avant de revenir au calme et de terminer par une agréable relaxation.

Le Forrest Yoga fait la part belle aux inversions et postures en équilibre mais dans les cours articulés autour de postures qui défient la gravité, on a toujours accès à des alternatives (travail contre le mur ou avec un partenaire, utilisation d’accessoires tels que blocs ou sangles, etc…) pour gagner en force et progresser à son rythme, en toute sécurité, un aspect que j’apprécie tout particulièrement.

Le renforcement de la ceinture abdominale est un autre pilier de la pratique. Pas un cours sans 1-2 courtes mais intenses séries d’abdos pour apprendre à activer son centre et en utiliser l’énergie dans chaque posture. C’est aussi bon pour la stabilité du bas du dos et la digestion; autant de bonnes raisons d’apprendre à aimer les exercices d’abdos.

Et puis, on découvre de nouvelles poses qu’Ana Forest a inventées et nommées de manière tout à fait imagée. Si j’essaie de traduire, ça donne par exemple la déesse qui plonge (diving goddess), le clignotant (turn signal), le cyprès dans le vent (windblown cypress), etc…

Le Forrest Yoga est accessible à tout le monde. Le débutant comme le yogi confirmé en apprécieront la variété, l’intensité et le fun.

Alors dorénavant, plus de méprise possible. La prochaine fois que tu entends parler de Forrest Yoga tu sauras que la pratique ne consiste pas à marcher dans la forêt et enlacer des arbres. Qui dit Forrest Yoga dit pratique physiquement intense dans le confort d’une salle et je t’invite à venir pratiquer avec moi pour en faire l’expérience par toi-même.

Namaste.